mercredi 21 septembre 2011

Karma de Merde : Lili vs the World



Il est des jours comme ça, où on sait d'office que tout va se liguer contre vous. A la base, vous n'avez rien fait pour que les choses se passent mal. Et puis subitement, les choses s'enchaînent, et c'est la merde. C'est ce qu'on appelle le karma.

Si, en fait, je rectifie. Je pense qu'en fait, j'ai été trop méchante avec les mecs dans mon blog, et que le Bon Dieu des garçons leur rend justice en mode, je t'envoie les dix plaies d'Egypte dans ta face, c'est bien fait pour ta gueule. A croire que je ne sais pas quel tribunal de mecs a lancé une fatwa sur ma tronche pour se venger.

Je m'explique. En ce moment, ma vie sentimentale équivaut pour ainsi dire au désert de Gobi. Pas un mec en vue, pas un texto tardif, pas de vieux dossier qui se repointe... Rien.  Aucune raison qu'un conflit d'ordre amoureux n'arrive puisque d'amoureux il n'y a point. Logique. Sauf que. 

J'avais quitté un mec que je fréquentais depuis une semaine (on a le droit de dire quitter au bout d'une semaine ???), et ce dernier a voulu qu'on prenne un verre ensemble quelques jours plus tard. On était restés en bons termes et en plus on avait un projet professionnel ensemble. Pas de souci, je me pointe au rendez-vous. Et là, il me regarde avec un air de pitié compatissante et me lâche : "Tu sais Lili, tu mérites quelqu'un qui te traite comme une princesse, malheureusement, ce que tu me demandes, je ne peux pas te l'offrir". Alors je vous pose une question : A-t-on le droit de quitter une nana qui vous a déjà quitté une semaine avant ? Non, parce que moi ça m'a un peu énervée sur le coup.

Le soir même, j'étais en train de me mater un film et je reçois un texto de Voldemort (celui dont on ne doit pas prononcer le nom, pour celles et ceux qui n'ont pas suivi, il faut aller voir ici http://lili-onceuponatime.blogspot.com/2011/01/lhomme-cet-etre-fort-viril-courageux.html et là http://lili-onceuponatime.blogspot.com/2011/01/les-innombrables-avantages-de-la.html). Bon je vous passe les détails, mais Voldemort voulait absolument me revoir après un temps fou sans nouvelles. Face à mon refus vue l'heure tardive, j'ai eu le droit à 25 appels en absence en mode repeat, et un élégant "Va chier Connasse". L'élégance se fait rare chez l'homme contemporain.

Et à partir de là ça s'est enchaîné. Les petites merdes qui vous tombent sur la gueule mais qui cumulées vous font réfléchir sur ce que vous avez bien pu faire dans une ancienne vie pour mériter ça (torturer des petits animaux, être directrice d'un fan club de Justin Bieber - on appréciera l'anachronisme).
- Les murs se mettaient systématiquement sur mon chemin ;
- Le coca de mon Mac Do à emporter se renversait toujours dans le sac, inondant le reste de mon menu ;
- Un truc se collait toujours à mes ongles quand mon vernis n'était pas encore sec ;
- Ma TNT s'est mise à foirer et j'ai regardé la télé en mosaïque ; 
- Marcel Wondercat a gerbé sur mon lit pendant la nuit (réveil douloureux) ;
- Une araignée a tissé sa toile sur mon digicode. Je suis arachnophobe ;
- L'alcool ne me faisait plus aucun effet (et là je vous jure que c'est vrai).

De ce fait, j'ai rapidement repris la théorie de Stéphane Hessel "Indignez-vous" à mon compte, l'esprit citoyen en moins, en mode bonne française de base. La grosse râleuse bien chiante, jamais contente, toujours en train de se plaindre (c'est d'ailleurs ce que je suis en train de faire là tout de suite, je suis sur ma lancée). Le fait est que je suis vite devenue exécrable avec mes potes. Et j'ai atteint le summum du crescendo de l'apogée le jour où j'ai engueulé une copine le soir de son anniversaire, totalement gratuitement, juste pour vider MON sac à moi, qui n'était absolument pas le sien. Je ne me suis pas sentie mieux pour autant, et elle s'en est pris plein la tronche pour rien. Heureusement, j'ai de très bonnes amies. Pas rancunières pour un sou. Merci ma Minnie Mouse. Promis, j'arrête. Je préfère avoir le smile, c'est plus drôle quand même et puis après tout :
- bon je me suis toujours pris les murs, j'y peux rien, j'apprécie mal les distances ;
- le MacDo, ça fait grossir ;
- le vernis, y'a du dissolvant ;
- la TNT, il suffisait de la redémarrer ;
- Marcel continuera à me faire chier, mais...
- Je l'ai porté jusqu'au digicode et il a bouffé l'araignée ;
- Pour l'alcool, il va falloir que je creuse la question...

STREET-SHOOTING DE LA SEMAINE

Les joies du marché, c'est qu'on se boit une petit verre en terrasse après les courses, et qu'on rencontre des potes de potes de potes. C'est ce qu'il s'est passé avec Julie, qui travaille dans la mode (ça vous étonne?) et qui a ouvert la boutique roubaisienne Luxe et Création. Vu le style de la miss, ça donne envie d'aller faire un tour, non ?


 

3 commentaires:

  1. Ben voilà une preuve supplémentaire de l'existence de Dieu...

    PS: la première photo est top!

    RépondreSupprimer
  2. Bon,toute affliction a son pendant de (HORREUR !),l'autre sexe,celui dont on ne prononce plus le nom,sauf..un bon coup.Je vis parfois les memes gamelles,et puis je doute de moi,sauf que y'a,c'est sur,la certitude que je ne crois pas assez a mon génie,pret a bouillir.De ce fait,une nouvelle race apparait,the NEW KILLING WOMAN,pas formé pour la comprendre ! Bon,il faut muter,c'est sur,mais pour quoi,please?La science c'est le contre-pied,mais oui ! "Je t'aime..Bin justement,j'avais kek chose a te dire.."."ça y est je sais...t'as d'la chance,je suis perdu,maintenant".Oui mais non,exit,non mais oui.Car la tribu des ex grossit , les fantomes nous transforment en fantoches..Et la fille super cool annonce qu'elle vient juste de recroiser ce souvenir encore present.Emoi,emoi,emoi ! Et moi ? Vraiment,tu tombes mal,comprends moi...l'esprit ouvert ne va pas nourrir l'epanouissement,le love,mais tout fermer ! Donc,retour at home,what else on FB,un Bollino, et quelques marmonages déplaisants...Tiens une ex vient de surgir et d'appeler ! "Ouais t'appelle pas !".Bin,non,pour cause..Deux sous dans la machine,alors qu'elle a été réformée."Les poétes qui pensent en rond,ont les idées courbes",maniant le ver cul sec,irrité,mon égo m'indique le droit chemin.Y'a bien cette fille,Ombline,mais elle mange surement aussi des Bollino,devant son blog,attendant de recevoir 25 textos.Promis,demain,je ferais semblant d'avoir des résolutions le dimanche ,c'est permis ! DD

    RépondreSupprimer
  3. What a com, Anonyme DD (qui n en est point un, si je ne m abuse). Alors, tu vois, sans etre un geek, tu es suffisamment habile des nouvelles technologies pour manier le commentaire de la blogosphère. Silicone Valley, te voilà.
    Emoi, Emoi, Emoi... Miss Tic, profil picture dédicace, hé hé...
    Aujourd hui, les exs n'en sont plus. On ne raye plus les histoires, seulement des traits en pointillés (on ne sait jamais, sur un malentendu, ca peut re marcher).
    Les bolinos c'est pas très bons, mais l image n'était pas mauvaise, sauf que cette fille, je suis sure qu'elle est plus coquillettes au jambon !

    RépondreSupprimer

Merci pour ton commentaire, il sera modéré en attente de publication.
A bientôt !
Lili

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License.